seine-saint-denis.fr







Accueil
Qui sommes-nous ?
Membres du réseau
Le manifeste
Actualité / Agenda
Outils / Méthodologies
Partage d'expérience
Recherche bibliographie
Histoire de l’éducation populaire


le Réseau d’éducation populaire de Seine-Saint-Denis

Premier bilan après 16 mois
Il est intéressant, après 16 mois de fonctionnement du réseau d’éducation populaire de Seine-Saint-Denis, d’en rappeler l’origine, la démarche, et de faire le point des principaux chantiers engagés.



Vers un réseau d’éducation populaire...

Une volonté du Conseil général

Le réseau d’éducation populaire de Seine-Saint-Denis est né de la volonté du Conseil général de Seine Saint Denis et de son Président, Hervé Bramy, de « créer les conditions pour que les acteurs et les habitants du département puissent parler ensemble de leur avenir et s’inscrire dans la démarche de construction du projet départemental ».

C’est à Claire Pessin-Garric, vice présidente déjà en charge du personnel, de la culture et de la culture de la paix qu’est confiée une nouvelle compétence : l’éducation populaire

Un état des lieux de l’éducation populaire

Entre décembre 2003 et février 2004, Claire Britten, alors en stage d’administratrice au Conseil général, (elle sera ensuite directrice de la DCAF, Direction des Collèges et des Actions pour la Formation, jusqu’en mai 2006) réalise un état des lieux de l’éducation populaire en Seine Saint Denis. Cet état des lieux montre la grande richesse et la diversité des acteurs de l’éducation populaire : Des services du Conseil général, des services de ville, des associations nationales, départementales, locales, des principaux de collège, des enseignants d’université, des syndicats…

L’idée d’un réseau

Un réseau d’éducation populaire semble plus approprié qu’une université en regard de ce qui existe déjà ou est en émergence.. : Il s’agit à la fois de rendre visible cette richesse, d’aider à la mutualisation des ressources et d’apporter de la logistique dans une période où les associations sont en grande difficulté suite aux diminutions de subventions et à la suppression des emplois jeunes

Mise en oeuvre concrète.

En février 2005, à l’initiative de la Vice présidente, est créé un comité de pilotage, reflétant la diversité et la richesse du département en démarches d’éducation populaire. Ce comité de pilotage s’est déjà réuni cinq fois depuis cette date.

Les acteurs ce de réseau émergent sont appelés à travailler autour de quatre objectifs :
- Rédaction d’un manifeste de l’éducation populaire
- Création d’un site Internet
- Visibilité de l’éducation populaire à la biennale de l’environnement
- Mise en œuvre d’un colloque éducation populaire

Conformément aux engagements qui avaient été pris, un chargé de mission éducation populaire, vers lequel les acteurs sont invités à se tourner, est recruté le 1er octobre 2005 par le Conseil général .

Une démarche de travail

Des entretiens

Dans un premier temps, se sont déroulés des entretiens avec les acteurs, associations, services du Conseil général, principaux de collège… près de 150 personnes aujourd’hui. Ces entretiens se poursuivent, à un rythme moins soutenu, mais ils permettent d’élargir le réseau et de poursuivre la sensibilisation autour dela démarche engagée. Ces entretiens témoignent d’une présence importante des associations d’éducation populaire sur le territoire et de l’engagement dans des démarches d’éducation populaire de directions du département .

Des réunions de travail

Dans le même temps, ont été mises en place des réunions informelles de travail qui s’enrichissent de réunion en réunion des associations rencontrées. Complétées quand nécessaire de groupes de travail, c’est là que sont élaborés collectivement les projets et que sont mis en oeuvre les chantiers.

Aujourd’hui, le réseau compte près de 50 associations membres dont une quinzaine est régulièrement très active.

Le manifeste de l’éducation populaire en Seine-Saint-Denis

- Il affirme des valeurs : respect, démocratie, solidarité, partage…
- Il rappelle des convictions : les ressources d’une émancipation individuelle et collective, la richesse de l’expertise citoyenne, une soif de connaissance et d’échanges
- Il se fixe un objectif : permettre aux individus de s’émanciper et de participer à la construction d’une société plus juste, plus et pus démocratique.
- Il insiste sur les méthodes spécifiques de l’éducation populaire
- Il repère deux enjeux :
l’éducation conçue comme la formation d’adultes autonomes, émancipés et responsables
La démocratie dont il faut construire aujourd’hui une nouvelle étape, plus participative, continue et véritablement délibérative.
- Il se veut évolutif, c’est à dire cpable de prendre en compte des proposions d’amélioration formulées par les acteurs.

Voir article "le manifeste évolutif"

Le site Internet

- Au-delà du manifeste, et de l’espace membres, le site comprend quatre rubriques :
Actualités / Agenda
Espace d’expérience
Outils et méthodologies
Recherches et bibliographie

- Depuis l’ouverture du site le 25 septembre 2006, et jusqu’au 25 janvier, près de 90 articles ont déjà été mis en ligne :
une soixantaine par les associations,
une dizaine par les directions du Conseil Général de Seine-Saint-Denis
et une vingtaine par le coorodonnateur ou par le réseau en tant que tel.

- En tout plus de 35 auteurs ont rédigé ou proposé des articles
dans une réelle volonté d’interactivité.
Les articles sont saisis par les associations ou les services eux mêmes (cas de figure idéal), ou par le coordonnateur qui "prend la place" de l’auteur, pressé, empéché ou en difficulté, pour saisir l’article.

A la biennale de l’environnement.

Le travail mené autour de la biennale de l’environnement répondait à la volonté des associations de "faire ensemble" et de montrer qu’il existe des méthodes pour que personne ne reste en dehors des débats.

- Débats sur les énergies avec l’outil vidéo sur trois lieux : ALJT de saint Denis, club de prévention du Blanc Mesnil, squat Charles Michel de Saint Denis,
organisés par trois associations : Riv Nord, Centres Sociaux (centre Social du Blanc Mesnil) et Fondation 93,
filmés par deux association : La Cathode et Riv’Nord.

- A partir de la projection de ces films, débat avec la méthodologie de "l’Abaque de Régnier" pour mettre en évidence les points d’accord et de désaccord et pouvoir ensuite ainsi engager un travail sur des bases solides.

Voir article "questionner et mettre en débat les énergies"

- Mise en jeu de la démarche à l’occasion de la manifestation Savante Banlieue, à Villetaneuse autour de "expertise citoyenne / expertise savante"

Voir article "Débat : de la connaissance de l’usage à l’expertise citoyenne : expérimenter de nouvelles formes de débats"

Journée de travail "réseau d’éducation populaire"

Avant d’organiser un colloque, les associations ont souhaité partager une journée de travail sur l’éducation populaire et la démocratie avec les services du Conseil général.

Cette journée s’est déroulée le samedi 10 février 2007 et se voulait la première étape d’une démarche devant aboutir en octobre à des propositions en direction des élus

Le programme de cette journée, qui fera l’objet d’un article à la mi-mars, après que les associations en aient fait collectivement le bilan, est présenté en document joint.

En attendant, vous trouverez également en document joint le powerpoint diffusé à cette occasion.

A suivre

Le réseau d’éducation populaire de Seine-Saint-Denis, pour les associations, est le seul endroit, ont affirmé certianes d’entre elles où elles peuvent "sortir le nez du guidon" et réfléchir en confrontation avec d’autres..

Pour le Conseil général, le réseau d’éducation populaire est une autre approche des associations, nécessairement transversale, non liée à des financements qui restent à la responsabilité de chaque direction qui construit ses partenariats.

Comme le note Claire Pessin-Garric, ce qui est remarquable, dans le réseau d’éducation populaire de Seine-Saint-Denis, c’est toute la démarche qu’il construit collectivement, la volonté de s’appliquer à lui même les méthodologies de l’éducation populaire qu’il promeut dans le département.



Powerpoint : bilan au 30 janvier 2007 : (2.4 Mo)

Déroulement journée du 10 février 2007 : (47.3 ko)










Auteur(s)



Jean Bourrieau 
Délégué à la vie associative et à l’éducation populaire. Direction générale. Conseil général de la Seine-Saint-Denis.
Contact vie-associative@cg93.fr
Site web www.educationpopulaire93.fr


Cet article repond au(x) mot(s) clé :
démocratie, citoyenneté 
débat, délibération, aide à la décision